Return to site

Lénine relève toi, ils sont devenus fous

Il y a de quoi avoir vraiment peur

· Melenchon,présidentielle 2017,programme santé

A l'occasion d'un débat organisé par Le Hub HEC Santé qui s'est tenu ce soir à l’Auditorium de l’Institut Imagine sur le thème PRÉSIDENTIELLE 2017 : QUELLE SANTÉ DEMAIN EN FRANCE? J'ai assisté à la présentation des programmes de 4 des candidats pour l'élection de ce dimanche.

Lors de la première intervention, le représentant du candidat Hamon (je n'ai pas son nom car il remplaçait l'orateur prévu) n'a fait qu'attaquer ses opposants sans présenter de réelles solutions. Il a répété la logorrhée de la ministre sur le dentaire et je me suis vivement opposé à lui sur le sujet. Peu intéressant donc!

xPar la suite, les deux représentants de François Fillon (le Sénateur du Vaucluse Alain Milon, Médecin) et celui d'Emmanuel Macron (le Sénateur des Bouches-du-Rhône Michel Amiel, Médecin) ont été en phase avec leur candidat respectif : le premier courageux sur le besoin de repasser aux 39 heures à l'hôpital; le second d'accord avec tout le monde.

A noter qu'il m'a semblé évident que les deux hommes étaient très proches. La fracture idéologique ne passe vraiment plus par l'axe habituel droite/gauche mais par l'axe liberté/dictât.

Demain, la terreur

En effet, je veux particulièrement revenir sur l'exposé et les arguments du brillant représentant de Jean-Luc Mélenchon. Monsieur Noam Ambrourousi, qui a été l'un des principaux rédacteurs du programme santé du candidat de la France insoumise, n'a pu cacher le caractère dangereux, du dogme d'extrême gauche. Car nous parlons bien de propositions qui sont d'une radicalité dont on n'imagine pas la portée. Ainsi,

- Monsieur Mélenchon veut que la Sécurité Sociale reprenne le monopole du remboursement des frais de santé. Il a été indiqué que les mutuelles de complémentaires santé seront dissoutes et leurs salariés réembauchés dans de nombreuses nouvelles CPAM!! Par ailleurs, les mutuelles seront incitées à développer leurs offres de prestation de soin.

- 100% des dépenses de santé seront couvertes, ce qui revient à supprimer la totalité des dépassements d'honoraires et de rembourser les soins actuels non remboursés (mais à quel prix?).

- Le marquage CE n'étant pas, selon Monsieur Ambrourousi, un gage de qualité suffisant pour les DM, il sera instauré une réglementation française spécifique (Label France) pour les DM. La conséquence étant une sortie de la France des réglementations européennes donc de l'Union!

- Un renforcement de la "démocratie sanitaire" : Ce qui se traduit par la présence des usagers à tous les échelons du territoire et la gouvernance des unions départementales de santé par des représentants des citoyens, des collectifs de patients, des élus et des représentants de l’Assurance maladie. En un mot, Jean-Luc Mélenchon réinstaure les Soviets.

Je vous livre une réaction de cet énarque technocrate et cultivé qui illustre bien le schéma de pensée de ce courant politique traité avec beaucoup trop de mansuétude par la presse française. Lorsqu'une remarque a été faite à Monsieur Ambrourousi soulignant l'incohérence du mode de financement du programme, ce Monsieur a répondu: "En 1788, les français ne pouvaient pas imaginer une France sans roi, et pourtant un an plus tard ....Il ne faut pas dire que les choses sont impossibles à réaliser: si on veut, on peut". Le masque est donc tombé. La France insoumise est un mouvement révolutionnaire et insurrectionnel.

Ce que nous prépare (heureusement avec peu de chance de réussir) Monsieur Mélenchon, c'est une France de 1793 avec des Saint-Just, le sang aux lèvres, prêts à tout pour imposer leur vision dogmatique.

Vous ne pourrez pas dire que vous ne saviez pas: alors diffusez et résistez

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OK